lienlien
PredefKarnevalForum RP FR
Click



 

Partagez|


How to save a life | ft. Damon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Éphialtès
Éphialtès

❝ Boogeyman ❞



Messages : 16
Date d'inscription : 02/07/2018

How to save a life  |  ft. Damon Vide
Message Sujet: How to save a life | ft. Damon How to save a life  |  ft. Damon Empty16/2/2019, 13:51

How to save a lifeEt, par plusieurs autres paroles, il les conjurait et les exhortait, disant : Sauvez-vous de cette génération perverse.

Actes 2 : 40
-   Rend moi mon enfant…

-  Je ne peux pas faire ça, mon amour.


Silence dans la pièce plongée dans la pénombre. La fenêtre ouverte laisse passer l’air froid d’Angleterre, faisant onduler le tissu des rideaux et frissonner la peau de la mourante échouée dans le lit immense. Son regard bleu, rendu exorbité et scintillant par la maladie, reste fixé sur l’ombre qui s’avance depuis cette ouverture criminelle, cet homme au sourire tendre vêtu d’un costume épousant les angles de son corps maigre. Il tient une rose rouge entre ses doigts, une rose qu’il embrasse du bout de ses lèvres délicates avant de s’approcher d’elle. Et la déposer sur son côté du lit.

La femme tremble ; ses longs cheveux d’un or fané ont été ternis par l’âge. Elle n’a pas encore cinquante ans, mais ses joues sont déjà creusées et la lueur dans son regard infiniment terne et triste. Ses mains aux doigts maigres et déformés par l’approche de la mort tendent vers le cauchemar disparu depuis si longtemps, avec un désespoir vidé de toute force.


-   Rend le moi…


Le démon s’avance encore. A ces supplications, le noble n’apporte qu’un sourire doux, tirant tranquillement l’un des fauteuils de velours plus près du lit et s’y installant. Doucement, il croise ses mains sur ses genoux, et le regard de la malheureuse tombe sur cette alliance nouvelle à son doigt. Sa poitrine tremble, elle respire avec peine ce parfum de lilas qui n’est plus familier. Et puis une larme s’échappe de la clepsydre pour rouler sur sa joue mourante, alors que sa voix, si douce et mélodieuse autrefois, s’échappe dans un sifflement rauque.


-   Pauvre femme…


Il n’apporte qu’un sourire à ce murmure. Ses doigts bagués glissant doucement sur le tissu froissé des draps, jusqu’aux mains de la femme qu’ils viennent prendre avec une tendresse immonde. La mourante tressaille. Ses larmes redoublent.


-   A elle aussi, tu vas tout lui enlever ?

- Si tu savais comme elle m’aime…

-   Ce n’est pas de l’amour, Théodore…

- Elle est morte pour moi.


Un sanglot déchire la gorge de l’éplorée, alors que sa carotide se contracte sous une toux ensanglantée qui souille bientôt son menton livide. Les larmes ne cessent plus de couler sur les joues creusées par l’absence, alors que le regard de la femme reste sur le père homicide de son enfant trop vite arraché. Cet homme avec qui on lui promettait une vie de bonheur et qui l’a trainée dans l’opprobre avant même leur union.

Cet homme qui avait provoqué sa perte en allant jusqu’à refuser de la tuer, une fois sa fiancée brisée et prête à s’endormir dans la pierre.


-  Elle a les yeux de la couleur de la cendre et des cheveux comme le feu. Lorsque je l’entaille, c’est comme si l’or des mines s’écoulait sur nos draps…

-  Pauvre femme…

-  …Elle est constellée d’étoiles. Même dans sa déchéance, le halo des saints ne l’a pas quittée. Si tu la voyais quand elle pleure…

-   Pauvre enfant…

- Si tu savais comme je l’aime.

-   Je remercie Dieu que tu ne m’ait jamais donné cet amour là…


Elle suffoque dans ces paroles, son âme perdue s’approchant inexorablement des rivages de la mort. Le démon peut le sentir, resserrant légèrement sa prise sur ces mains qui faiblissent, toujours paré de son sourire ignoblement tendre. Lentement, l’homme se penche sur elle. Elle tousse et tremble, fiévreuse et gelée.


-   Est-ce que tu vas m’emporter ?...

-  Non. Je vais t’offrir à la mort.


Son sourire s’élargit. Lentement, le cauchemar se penche sur la femme, embrassant délicatement son front brûlant, et caressant sa mâchoire du bout de ses mains froides. Sa voix suave est un murmure lorsqu’il souffle à son oreille.


-  En remerciement pour ce que tu m’as offert.

-  Mon enfant… qu’est-ce que tu lui as fait….


Le démon ne répond pas. Il observe par la fenêtre ouverte, sentant l’aura évidente de la mort qui s’approche. Il ne fuira pas face au dieu de la mort, fidèle à sa promesse. Le cauchemar ne craint pas l’être qui va arriver. Peut-être est-il déjà aux portes de la fenêtre, encore baigné dans la nuit. Cela n’a aucune importance.


-  Adieu, Catherine.


La femme ouvre les lèvres pour répondre, supplier, pourtant la maladie encombre son œsophage et la fait suffoquer. Ses mains se contractent, elle tousse, puis le sang s’écoule de ses lèvres pour tremper les draps. Son corps tremble et se relâche peu à peu, alors que l’infortunée s’enlise doucement dans la mort.

A ses côtés, le démon reste penché sur elle, une main sur les siennes, et un air d’une douceur bienveillante, pareil à un ange noir veillant sur ces derniers instants avant le néant.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

How to save a life | ft. Damon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» How to save a life- Sofia [4 mars]
» Cameron | How to save a life
» how to save a life — némésis
» Ilario Leonelli ☆ how to save a life
» How to save a life w/ James (PV)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Black Butler : Black Deal RPG :: La ville et ses alentours... :: North London :: Hampstead-